13-RHAGIUM (MEGARHAGIUM) SYCOPHANTA (Schrank,1781)

RHAGIUM (MEGARHAGIUM) SYCOPHANTA (Schrank,1781)
RHAGIUM MORDAX F.


Pas rare. Dans les bois sur les gros chênes abattus, surtout sur la souche qui reste en terre ; sur les ételles, les piles de bois, au vol, etc. Du 6 mai au 19 juin ; on le trouve aussi quelquefois sous les écorces des arbres abattus ou des souches, en automne, en hiver et au printemps. Bois des environs de Dijon, Plombières, Flavignerot, Marsannay-la-Côte, Fixin, Gevrey, Chambolle, etc. (Rouvray M. Emy). (Beaune, MM. Arias, Bourlier et André).(Savigny sous Beaune, Fontaine Froide, MM. Bourlier et Péragallo)°
La variété CEPHALOTES Muls. Est beaucoup plus rare que le type.

Parc, bois empilé 30 avril ; Velars et Val Suzon, par terre dans le bois 26 avril ; Combe de Neuvon, chêne, 5 juin ; tronc de hêtre, 26 mai ; Cours du Parc, tilleul, 26 mai ; Collonges, sur bois coupé 5 juin ; Neuvon, hêtre coupé, 5 mai, au vol 14 mai.


  • Bocage Arnétois, bois de la Buissonnière 20-05-18 (CH. LECOMTE)
  • ESBARRES, 06-48 (J. BARBIER)
  • ARC-sur-TILLE, 07-48 ; St-JEAN-de-LOSNE, 05-32 (THIERRIAT)
  • VOULAINES, Val des Choues 05-07-54 (J.L NICOLAS)
  • MOLOY, 16-05-66 (Musée de Dijon)
  • GEVREY, bois de Bruyères, 19-05-71 : 2 ex ; 08-06-75 : 2 ex ; 09-06-79 : 3 ex (R. FONFRIA)
  • Forêt de MANTUAN, 24-06-74, 23-06-75, 20-07-75 (A. ROGUENANT)
  • SAULIEU, 06-52, 06-55, 06-82 (P. ANCIAUX) ; Château Benoît 1977 ; Bois de Brenil 05-05-92, 17-06-92 (G. NAZARET)
  • Forêt de CÎTEAUX, 30-05-79, 16-05-79, 03-07-79, 30-05-87, 25-05-91, 28-05-93 (J. BILLARD) ;15-05-87 (G. NAZARET) ; 25-05-97 (P. GIRARDOT)
  • Forêt de LONCHAMP, 21-06-84 (G. NAZARET)
  • CLENAY, 20-05-86, 14-06-86, 18-06-86 ; GERLAND, 26-05-86 ; SAVIGNY-le-SEC, 27-05-85 ; PONTAILLER-sur-SAONE, 28-04-87 ; St-LEGER-TRIEY, 06-06-87 (HB)
  • VAL-SUZON, source de Jouvence, 17-05-88 (M. FRANCOIS)
  • ARCELOT, 14-05-90 ; BINGES,30-04-90 ; VIELVERGE, 01-05-90 ; MAGNY-MONTARLOT, 13-05-91 (D. BRULARD)


Son vol est rapide et bruyant. Il se laisse tomber lorsqu’il est surpris et fait le mort. Souvent invisible à l’affût, au pied des souches de chêne, par temps chaud. Il suffît de gratter légèrement le centre de la souche avec un bout de bois pour que, victime de sa curiosité, il apparaisse.
Si R. inquisitor est le rhagium du pin, R. sycophanta est celui du chêne. Il est présent partout en Côte-d’Or et très actif par temps ensoleillé sur les tas de bois.

 

CCC

  • SAVIGNY-le-SEC, 4 ex dans piège à vin le 30-06-2009, 10 ex le 10-05-2011 et 1 ex le11-06-2011 (HB)

Les commentaires sont clos.