37-LEPTURA ANNULARIS Fabricius, 1801

LEPTURA ANNULARIS Fabricius, 1801
(=LEPTURA ARCUATA Panzer, 1793)

    (Non signalé au catalogue de ROUGET)

    « arcuata », un mâle pris à Lamarche au bord du bois, au vol, le soir, près de ronces traînantes, coupe d’un an 28 juin (1885). (1ère citation pour le département).

    Cette espèce, très rare en France a été reprise par JP et JL NICOLAS dans la forêt de LONGCHAMP et dans celle de St-LEGER-TRIEY en mai et juin 1958.
    Ces découvertes ont été signalées par MM. NICOLAS dans le Bulletin de la Société Linnéenne de LYON n° 4 d’avril 1961 ; citation reprise par VILLIERS dans sa faune de 1978.
    Depuis, elle est récoltée régulièrement dans le même massif forestier, mais uniquement le même depuis plus de 50 ans !

 

  • Forêt de LONGCHAMP, sur framboisiers sauvages, avec parterre de ronces rampantes, par temps orageux, dans un endroit humide mais bien ensoleillé (bord de route) 4 ex, 01-06-91 (HB) ; même endroit, 1 ex, 02-06-91 (D. BRULARD)
  • LAMARCHE-sur-SAONE, lieu dit La Grande Coupe Madame, sur framboisier sauvage, près de ronces, 1 ex 08-06-91 (HB) ; 11-06-91 : 2 ex ; 12-06-91 : 1 ex : 14-06-91 : 1 ex ; 15-06-91 : 1 ex ; 07-06-92 (D. BRULARD)
  • LAMARCHE-sur-SAONE, lieu dit La Gizeaille, sur tas de bois, (verne, bouleau, charme, chêne), près de framboisiers et de ronces, 1 ex, 22-06-91 (HB)
  • LONGCHAMP, 02-06-91, 1 ex ; 22-05-93, 2 ex, (D. BRULARD) ; 25-05-93, 1 ex, au vol sur ronce ; 30-05-93, 1 ex sur sureau (échappé !) ; 1 ex sur cornouiller sanguin (HB)
  • Forêt de St-LEGER-TRIEY, plusieurs ex. le 21-06-94 entre 11h et 15h, sur ronces, (L. LESEIGNEUR)
  • LAMARCHE, 19-05-97 : 2 ex ; 24-05-97 : 2 ex (M. BRULARD) ; 25-05-97, 5 ex ; 14-05-2000 : 1 ex (D. BRULARD)
  • St-LEGER-TRIEY, (Forêt de), 05-06-98, 2 ex, 29-05-99, 2 ex (P. GIRARDOT)
  • St-LEGER-TRIEY, sur cornouiller sanguin, 1 ♂ et 1 ♀, film, (HB) ; sur framboisier, (D. BRULARD) ; sur ronce, 01-06-2000, film (HB)
  • Forêt de LONCHAMP, les Vignottes, sur ronces, 16h 15, 01-06-2000 (M. FRANCOIS)

    L. arcuata semble avoir une prédilection pour les fleurs de framboisier. Sa relative rareté même en Côte-d’Or, et dans son biotope, s’explique sans doute, comme pour R. bicolor, par la brièveté de sa période d’apparition.

 

      RRRR

 

   

  • Forêt de LONGCHAMP, 3 ex le 19-05-2009 (HB)

 

Les commentaires sont clos.