63-CERAMBYX MILES Bonelli, 1823

CERAMBYX MILES Bonelli, 1823

    (Non cité au catalogue de ROUGET)

    Savigny sous Beaune. M. Maldant d’après M. Bourlier
    Semur (Simonot-Revol) d’après la revue d’entom. 1884. 350

    Cité aussi de la Côte-d’Or par G. PORTEVIN 1934 p. 154 ( ?)

    On peut lire dans un article de SIMONOT-REVOL sur l’hibernation des coléoptères, paru dans les Annales de la Société Française d’Entomologie (1884. p. 316) : « Parcourant nos bois voisins en quête de Mycétophages, je fis ces jours derniers (12 novembre) la rencontre fortuite de bûcherons, dépeçant de vieux chênes destinés au chauffage ; j’eu alors l’heureuse idée de visiter les nombreuses galeries perforant en tous sens ces arbres centenaires, espérant y rencontrer quelque larve lignivore. Le résultat dépassa mon attente ; j’y découvris, non la larve cherchée mais une vingtaine de Cerambyx (Hammaticherus) heros et miles mâles et femelles, tous frais, pleins de vie et ne paraissant nullement souffrir de leur séquestration volontaire »…

    Ces deux citations de SAVIGNY et SEMUR, l’une douteuse et l’autre bien ancienne, laissent penser que la présence actuelle de C. miles en Côte-d’Or est bien incertaine.

    RRR ?

Les commentaires sont clos.