67-AROMIA MOSCHATA (Linné, 1758)

AROMIA MOSCHATA (Linné, 1758)

    Commun. Sur les saules au bord des ruisseaux et des cours d’eau ; l’odeur agréable exhalée par cet insecte le fait souvent découvrir : il se tient soit sur les troncs de saules, soit à la naissance des branches, soit à leur extrémité et sur les feuilles ; on le prend aussi quelquefois au vol. Du 22 juin au 13 août. Dijon, fontaine de Larrey ; bords de l’Ouche ; (au cimetière ; 9 septembre. M. Ph. d’Aumont. ) (Rouvray. M. Emy) (Beaune. M. Arias)

    Lamarche, dans une coupe en exploitation, sur le saule marsault, 8 juillet. Chevigny, partie marécageuse du bois, en fauchant, 3 juin. Chemin au sud de la Baudronnée, saule, 2 juillet (1864). Fontaine de Larrey, saule, le soir, 20 juin (1865) femelle 1er sept. Saule, la journée 25 juillet. Porte Neuve, tronc d’orme malade 16 sept.
    Vieux Suzon, osiers 13 juin. Montagne St Anne, carrière à l’ouest de la fontaine, sur un saule marsault 12 juin (1874). Fontaine de Larrey, tronc de saule, 29 sept.

 

 

  • SEURRE, 1878, (Musée de Dijon)
  • DIJON, 1897, (Coll. BLONDEAU)
  • ARNAY-le-DUC, Place de l’église 08-1918 (Ch. LECOMTE), insecte peu fréquent (Coll. Musée de Dijon) ; CORCELOTTE, 1938, (Ch LECOMTE in coll. P. RENAUT)
  • ARNAY-le-DUC, 16-07-22, temps pluvieux, sur plantes basses à proximité des saules (femelle et mâle) ; sur fleur de grande marguerite près des saules 14-07-27 (A.LECOMTE)
  • St-JEAN-de-LOSNE, 07-31 (THIERRIAT)
  • DIJON, 05-08-54 ; VAL-SUZON, 16-08-54, 21-07-57 (JP.NICOLAS)
  • Source de Larrey, 29-07-60 (Coll. QUENNEDEY)
  • BEAUNE, 18-06-64 (A. ROGUENANT)
  • Jardin de l’Arquebuse 12-08-65, 06-75, 21-07-72, 15-07-84 (Musée de Dijon)
  • SAULIEU, Bois de Brenil, 1966, (G. NAZARET)
  • Forêt de POCHON, 16-08-74 (Ph. BUGNON – notes J. BARBIER)
  • GLANON, 2 ex, 17-07-93, 25-07-98, 12-08-98, 15-08-98, 06-08-99, 22-08-99, au piège à vin, 16-08-2002, 3 ex (P. GIRARDOT)
  • BINGES, sur pile de bois dans la maison, 14-08-93 (D. BRULARD)
  • VAL-SUZON Haut, 02-09-95, sur ombelle au bord du Suzon, (HB)

    Mme PROST du Musée d’Histoire Naturelle de Dijon a signalé (voir l’Entomologiste n° 44 (1) de février 1988) la trouvaille en grand nombre -environ 80 exemplaires- de cette espèce dans un vieux saule qui venait d’être abattu dans un jardin du quartier des facultés de DIJON.
    J’ai eu la chance d’assister à l’arrivage de ces insectes au Musée et je suis sûr qu’aucun entomologiste, même endurci, n’aurait pu rester serein à la vue extraordinaire d’un aussi grand nombre d’exemplaires grouillant véritablement dans les bocaux et les débris d’arbres qui étaient amenés !
    Cette espèce reste cependant toujours très localisée. Sa surreprésentation en collection est due à son esthétisme.


    R

Les commentaires sont clos.