71-ROPALOPUS FEMORATUS (Linné, 1758)

ROPALOPUS FEMORATUS (Linné, 1758)
RHOPALOPUS FEMORATUS Linn.

    Pas commun. Sur les échalas dans les vignes, sur les haies, le bois coupé ; surtout lorsque le temps est très chaud et orageux. Fin mai, juin. Dijon, dans les vignes et au bord des chemins, surtout du côté de Chenove ; bassin du Canal ; cours du Parc, par terre ; route de Plombières. Fixin, bois près du chemin de fer. Chambolle. Etc.
(Rouvray. fort rare. M. Emy) (Beaune. MM. Arias et André)

    17 mai, 22 juin
Collonges, saule marsault, 23 mai , Chemin au nord ouest de la ville, cornouiller sanguin, 4 juin, ronce 1er juin (1866). Chemin du côté de Chenôve, barrière 6 mai. Près de la forêt de Larrey 15 mai. Chemin au dessus des petites roches, baies, 23 mai. Chemin près de la route du Val Suzon, sur une barrière 8 mai 1877. Combe de Neuvon, en fauchant et sur un petit mur 10 juin. Chemin de Fontaine au chemin d’Ahuy au dessus du vieux Suzon, barrière, 1er juin (1867). Chemin d’Ahuy, par terre, 6 juin (1873) sous les peupliers.

 

 

  • DIJON, 1897, (Coll. BLONDEAU)
  • St-JEAN-de-LOSNE, 05-26, 05-32 (10 ex), 05-33 (THIERRIAT)
  • MESSIGNY, 25-05-36, un mâle sur un tas de bois, dans une coupe dominant la route de Jouvence ; ESBARRES, 10-05-46, en nombre (couples en pariade) sur le tronc et au vol d’un vieux pommier en partie mort ; 2 exemplaires éclos de branches mortes du même le 23-03-47 (J. BARBIER)
  • CHAMBOEUF, 13-06-54 ; PERRIGNY-lès-DIJON, Bois de Champlevé 14-06-58 ; LONGECOURT, 10-05-59 ; FLAVIGNEROT, 30-05-59 (JP. et JL. NICOLAS)
  • CHAUX, 07-07-65 (Coll. QUENNEDEY)
  • St-JEAN-de-LOSNE, 2 ex (Coll. AUDRAS, Musée de Lyon n°460 359)
  • Forêt de CITEAUX, près d’ AUVILLARS, 25-05-86 ; St-LEGER-TRIEY, 14-06-92, 27-06-92 (P. GIRARDOT)
  • Forêt de CITEAUX, 02-06-92 (J. BILLARD)
  • LAMARCHE-sur-SAONE, battage de bouleau 1 ex, battage de chêne 1 ex 16-05-92, 1 ex 23-05-92, battage de chêne 16-05-93 (HB)
  • LAMARCHE, 28-05-92, 4 ex, 29-05-92, 30-05-92, 2 ex, 31-05-92, 4 ex, 13-06-92, 15-06-94 ; BINGES, 30-05-92 (D. BRULARD)

    Difficile à trouver à vue, on a plus de chance de découvrir cette espèce avec le parapluie japonais, en battant les têtes de chêne (ou autres essences) que les affouagistes en retard n’ont pas encore déblayées au printemps.

    C

  • COUCHEY, piège à vin du 21 au 26-06-2008, 1 ex (P. GIRARDOT)

Les commentaires sont clos.