Avant-propos

Avant-propos

 

C’est en 1860 que paraissait le «Catalogue des Insectes Coléoptères du département de la Côte-d’Or» d’Auguste ROUGET.

Cet ouvrage comportait, entre autres, le premier inventaire des cérambycidés de notre département. 102 espèces de longicornes étaient alors recensées sur les 240, environ, que l’on peut trouver en France.

Toutefois, après la parution de son ouvrage, ROUGET en signala encore 15 autres, par notes manuscrites non publiées.

En 1990, je fis une première mise à jour de cet inventaire déjà si riche en signalant à mon tour une vingtaine d’espèces nouvelles et j’engageais alors d’autres amateurs à poursuivre ce travail afin que nos connaissances en la matière restent toujours actualisées.

Mais 15 ans ont passé… et il me parait temps aujourd’hui de faire un nouveau point sur le sujet.

Cette fois cependant, je ne voudrais pas faire seulement une nouvelle mise à jour, mais plutôt proposer une véritable refonte du «Catalogue des cérambycidés de la Côte-d’Or», en essayant de rassembler au sein d’un même document, toutes les données précédemment publiées, et en y incorporant, bien sûr, les découvertes les plus récentes. Il me parait notamment utile maintenant de reproduire intégralement le texte de ROUGET pour couvrir d’un seul regard la période d’observation la plus large possible, mais aussi pour permettre à tous d’accéder sans biais à l’intégralité de ses commentaires, car son livre est devenu de nos jours pratiquement introuvable.

Et puis, après tout, le monde ne change pas si vite autour de nous, du moins le nôtre, celui des «cérambycidophiles». La combe de Neuvon est toujours là, la Fontaine de Larrey aussi …

 

HB

Hervé BOUCHY

Comments are closed