49-TETROPIUM CASTANEUM (Linné, 1758)

TETROPIUM CASTANEUM (Linné, 1758)

    (Non signalé par ROUGET)

    Encore une espèce inféodée aux abiétinées dont l’apparition est récente en Côte-d’Or.

 

 

  • St-JEAN-de-LOSNE, 05-26 (THIERRIAT)
  • ARNAY-le-DUC, 07-06-30, variété à pattes rouges, à terre, entrée d’atelier (Auguste LECOMTE chasse n°706)
  • SAULIEU, 05-52 ; LIERNAIS, 07-05-81 ; étang de la Gravotière, 06-73 (P. ANCIAUX)
  • MESSIGNY, 05-06-55 (JP. NICOLAS)
  • Forêt de CHATILLON, 06-06-65, souche d’épicéa, 01-06-74, souche de sapin ; Forêt de JOUVENCE, 12-06-65, en vol clairière de sapins ; GEVROLLES, 01-06-71, pin sylvestre ; Forêt de NONCEUIL, 19-05-77, souche d’épicéa (J. BARBIER)
  • SAVIGNY-le-SEC, 01-06-85, 14-06-85, 29-05-87, 01-06-87, 23-06-87, 29-06-87, 12-07-88 (HB)
  • Forêt domaniale de VAL-SUZON, Combe Ragot, 24-06-96 (Ph. DARGE)
  • MESSIGNY, Fontaine de Jouvence, au pied d’épicéa, 24 et 25-06-2005 (P.GIRARDOT)

 

    A rechercher par temps chaud et orageux sur le pied des conifères en début de soirée. La journée, il se dissimule à l’ombre, dans les cicatrices provoquées par le grattage des cervidés. Pour le faire apparaître, il faut alors passer une brindille sous les écorces. On le piège aussi facilement en mettant des bouts d’écorce au pied des conifères où il viendra se cacher. On peut aussi le trouver enterré le long des racines, il suffit de gratter la terre sur quelques centimètres de profondeur.

    ?R

  • DAROIS, Combe de Neuvon, Fontaine de la tuilerie, sur épicea dépérissant, 6 ex le 30-05-2007 (P. GIRARDOT)